Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

À propos du système et de son fondateur

Imi Lichtenfeld nait en 1910 à Bratislava, en Tchécoslovaquie. Inspiré et encouragé par son père Samuel, ancien acrobate de cirque et lutteur, professeur d’éducation physique, détective et instructeur en Chef de la Police Départementale reconnu pour son enseignement de la self-défense, mais aussi pour ses nombreuses arrestations, Imi pratique de nombreux sports. Il se concentre finalement sur la gymnastique, la lutte et la boxe, participant activement pendant dix ans à un grand nombre de compétitions, dont il sort souvent victorieux, principalement en lutte.

Lorsque, dans les années trente, le fascisme fait son apparition, Imi réunit autour de lui un groupe de jeunes athlètes, dont la mission est de protéger la communauté juive locale en luttant contre les troupes fascistes. Il prend ainsi part à de nombreuses bagarres, qui alimentent sa prise de conscience des différences entre les combats de rue et les compétitions sportives. Les premiers principes du Krav Maga sont nés. Son action le rend vite impopulaire auprès des autorités locales, et il doit quitter Bratislava.

Son périple dure deux ans au terme desquelles il arrive en Israël. Il intègre la Haganah (organisation paramilitaire de la population juive) où il enseigne les techniques de base de la self-défense, puis continue ses activités au sein de Tsahal, l’armée israélienne. C’est à Tsahal, pendant vingt ans, qu’Imi perfectionne son système, tout en dirigeant l’enseignement des instructeurs et des membres d’unités d’élite de l’armée. Durant son service, Imi rédige le manuel officiel de self-défense et de combat au corps-à-corps.

En 1964, il quitte l’armée mais continue à superviser l’instruction du Krav Maga dans un contexte militaire et pour les forces de l’ordre. En plus de cette activité, il travaille infatigablement à perfectionner le Krav Maga tout en l'adaptant pour répondre aux besoins de la population civile. C'est ainsi que le krav maga se répand finalement dans le monde, notamment en France, en Suisse, en Italie, au Brésil, en Finlande, en Norvège, en Hongrie, en Pologne, en Australie, en Thaïlande ou encore aux États-Unis. Le système Krav Maga développé par Imi est fondé sur des valeurs morales et humaines, qui soulignent l’importance de l’intégrité, de l’humilité et du respect d’autrui.

Imi Lichtenfeld décède le 9 janvier 1998 à l’âge de 87 ans. Son successeur et plus proche assistant, Eyal Yanilov prend alors la relève et dirige le développement du Krav Maga dans plus de 60 pays dans le monde au travers de l’organisation Krav Maga Global.

Aujourd'hui, le krav maga reste fondé sur le concept et les principes édictés par son créateur. 

Le Krav Maga de KMG est un système intégré d’autodéfense, de combat et de protection des personnalités et des tiers.

C’est le système leader au monde, réputé pour ses techniques et tactiques pratiques et réalistes, permettant d’éviter, de prévenir, de décourager ou de gérer tout type de confrontation violente.

Le système Krav Maga de KMG continue d'évoluer sous la direction du Maître Eyal Yanilov pour l’adapter aux besoins changeants des pratiquants civils de tout âge, des unités militaires, des forces de l’ordre et du personnel de sécurité. C'est un système qui propose en permanence des solutions nouvelles adaptées aux situations réelles.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus